La place du TDAH dans les priorités!

C’est bien beau une semaine de sensibilisation au TDAH, on en parle partout, j’ai découvert plein d’information sur des sites intéressants, mais derrière chaque fan ou visiteur rejoint, se cache une vraie personne, qu’on n’aide pas.  Les obstacles auxquels ils font face quotidiennement, ne disparaîtront pas quand la semaine va se terminer, alors qui sera interpellé pour qu’il y ait un budget dédié au TDAH?

Il faut maintenant passer de la parole aux actes et faire suite au plan d’action qui s’est fait discret, depuis trop longtemps.  Alors, comme adulte TDAH, comme mère d’enfants atteints et comme employée dans un organisme communautaire voué à la cause, je me questionne… après la semaine, il se passe quoi?

Au niveau médical; les principaux besoins sont…

– pour le diagnostique; d’avoir accès à un médecin, qui comprend ce trouble.
– de ne pas attendre sur une liste d’attente pour voir un spécialiste, si le médecin juge qu’une évaluation plus poussée est nécessaire.
– d’avoir accès à tous les types de médication pour le TDAH.
– d’être dirigée vers des ressources dédiées au TDAH pour le suivi, l’aide et des informations supplémentaires.

Au niveau scolaire; les principaux besoins sont…

– que les enseignant(e)s et intervenant(e)s puissent être mieux formés.
– que des adaptations puissent rapidement et sans conditions, être mises en place à l’école.
– que l’école ait les spécialistes nécessaires pour leur venir en aide.
– que du matériel adapté puisse être disponible, en quantité suffisante.

Au niveau des ressources; les principaux besoins sont…

– que les organismes TDAH soient reconnus et financés adéquatement.
– que des équipes puissent offrir un suivi adapté et concertée (le suivi après l’évaluation).
– que soient implantés des programmes reconnus tel que « Mieux vivre le TDAH à la maison ».
– qu’un minimum de services liés au TDAH puisse être offert dans toutes les régions.

Tout ça, sa coûte beaucoup d’argent me direz-vous? C’est vrai! Mais quand on sait que le TDAH touche environ 7% de la population… ça coûte combien à tout le monde de ne rien faire?

Je serais curieuse de savoir les montants qui sont investis pour les Troubles Envahissant du Développement (TED) ou les Réseaux d’aide (alcooliques et toxicomanies) versus le nombre de gens touchés en termes de population…Il serait probablement justifié de dire que le TDAH est l’enfant pauvre des maladies mentales!

Béa

Publicités

A propos Béatrice

Adulte TDAH, maman de 4 enfants TDAH (hyperactif, dyslexique, lunatique, trouble d'opposition & provocation, anxieux, syndrome Gilles de la Tourette, etc.)
Cet article, publié dans adulte & TDAH, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour La place du TDAH dans les priorités!

  1. Lyne Laporte dit :

    Les besoins sont grands… Tres grands. Quelque soit la pathologie invisible. Des qu un enfant avec dx est scolarisee, il y a a mon sens, priorite. Parce qu un milieu scolire fermee ou encore qui n a pas les attouts neccessaires pour aider, est nuisible. Aussi, pres de 75% des enfants TED ont aussi comme trouble associe un tdah. Et le pourcentage de la fratrie d enfants ted ayant un tdah est tout aussi eleve. Surprenant, n est- ce pas? Dur dur de comparer, donc. Ils sont dificilement dissociable pour toute famille d enfant autiste… Bon nombre d entre elles s impliquent tant au niveau ted que tdah.

    Les techniques d interventions de l autisme sans di, en classe integree et a la maison, par exemple, se ressemble beaucoup. on pourrait presque parler de blanc bonet et bonnet blanc. Ils font tout deux partie des EHDAA. C est dans le pourquoi qu il y un monde entre eux deux. La plupart des parents De ces faits, sensibiliser l un aide considerablemen l autre. Il n’ y a pas competition. et un tirage de couverte n a pas sa raison d etre..

    Lyne, maman de 4 enfants
    ted/tdha/top, du tda, du tdah/top/dyslexie, et du tdah « simple ». 🙂

    • Béatrice dit :

      Merci Lyne pour cet éclairage et en tant que parent je suis d’accord. Avec le recul je vois que mon billet avait plutôt un angle de coordonnatrice que de parent. J’ajoute que mes propos ne ciblent pas les « personnes ayant un TED, alcooliques ou toxicomanes » mais ciblait bel et bien à dénoncer les enveloppes budgétaires qui n’incluent pas et ne nomment pas le TDAH. Les organismes (comme le mien) dont la mission est le TDAH n’ont pas une place dédié sur aucune table de concertation (handicapés, santé-mentale, déficience intellectuelle & physique ou TED). Alors nous n’avons pas de VOIX nul part, mais puisque le TDAH est souvent inclu dans ces problématiques, les personnes en attente de services sont souvent référés chez nous… et on aide ces gens, sans un sous de plus.

      à titre d’info; Le 25 janvier dernier, les organismes de personnes handicapés, santé-mentale, déficience intellectuelle & physique et TED ont appris qu’il y aurait un investissement de 8 millions de dollars saupoudrés dans 94 CSSS et 41 centres de réadaptation. (communiqué COPHAN, PHAS & AQRIPH)

  2. Ping : La place du TDAH dans les priorités! | TDAH news | Scoop.it

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s