Si c’était si simple de s’organiser…

Vouloir être efficace, organisé et productif est le vœu d’une grande majorité de gens et c’est bien normal.  Les gens qui ont un TDAH sont particulièrement friands de ce genre d’information, car ils espèrent (en secret), y trouver des solutions et des trucs pour enfin y parvenir, souvent convaincus (ainsi que leur entourage) que toutes leurs difficultés ne sont liés qu’à un manque d’organisation et/ou de motivation.

C’est simple, rangez vos objets, organisez vos idées et gérez votre temps… voilà c’est dit!

Il suffit de faire une simple recherche sur Internet pour trouver « 10 idées de gestion du temps pour doper votre efficacité », « Comment organiser son travail et gérer son temps », « Maximiser votre temps », « Prenez le contrôle de votre vie » ou « S’organiser ça s’apprend! ».

Tous les articles et les sites qui offrent des stratégies, ont un point en commun; ils présentent d’intéressantes listes de choses à faire…rangement

  • Se fixer des objectifs réalistes
  • Établir des limites de temps
  • Organiser ses journées
  • Faire une liste des choses à faire
  • Mettre en place des priorités
  • Apprendre à dire non
  • Contrôler le désordre, etc.,

Dès qu’un adulte TDAH voit une telle liste, il s’empresse de la prendre en note et de l’appliquer… ce qu’il réussit habituellement les premiers jours.  Ensuite, il en échappe un, puis deux, puis un imprévu arrive, le lendemain c’est difficile, la liste de TOUTES les choses à faire est écrite sur 4 ou 5 pages recto-verso, puis il se dit « je devrais les classer par catégorie » et les mettre dans un cahier.

Il court acheter un super beau cahier, ajoute tout plein d’onglets de couleur « car le TDAH ne veut pas juste être organisé non, non, il veut être « SUPER ORGANISÉ ».  Il retranscrit à peine la moitié des choses à faire de la première liste mais en ajoute une foule de nouvelles, car les idées fusent dans son cerveau, dès qu’on parle d’organisation et hop! une idée en amène une autre.

La motivation du TDAH baisse au fur et à mesure que la liste des choses à faire s’allonge, car il sait que faire toutes ces tâches lui demanderons du temps.  Et le temps file, car il a déjà mis plusieurs heures à faire cette liste, mais le pire est à venir…

Ensuite, il faut mettre les tâches par priorité, évaluer le temps d’exécution ou encore leur attribuer une limite de temps à y consacrer ouff! Là déjà, la motivation est en chute libre…

Après une journée de « démotivation » le TDAH se reprend en mains et il se dit « C’est juste que je suis trop en désordre, c’est tout! ».  Il décide de passer au point suivant et d’attaquer l’organisation physique de son environnement.

Une autre liste ou site présentera de superbes photos de choses rangés et proposera d’utiliser;organitout

  • des paniers ou boîtes de rangement
  • des chemises de couleur
  • des calepins, des affiches
  • des systèmes de rangement
  • des onglets, des pochettes, des étiquettes

Et voilà le TDAH est déjà en train d’écrire cette liste et ira dans un magasin grande surface pour rapporter toute une série de bacs et paniers décoratifs afin de mettre chaque chose à sa place une fois pour toutes!  Il rangera le contenu d’une première boîte, puis deux, la moitié de la troisième et la quatrième ne sera jamais remplie.

Les papiers importants sont bien dans la chemise rouge marquée « urgent » mais elle est là, quelque part dans mon bureau… le système de paniers est super génial mais ils sont pleins à craquer de choses urgentes, moyennement urgentes et pas trop urgentes. POURQUOI???

C’est assez simple, dans les faits, le problème ce n’est pas la liste, ni le bac, ni le panier.

Vous êtes capable de partir n’importe lequel des systèmes, listes ou stratégies, car vous avez de l’énergie de 3 personnes.  Mais ce que vous n’arrivez pas à faire c’est les maintenir, y revenir, les intégrer à votre quotidien parce que votre attention, votre concentration et votre motivation tombe à plat dès que l’effet « nouveauté » s’estompe.

Vous essayez VRAIMENT. Vous le voulez VRAIMENT. Vous mettez VRAIMENT toute l’énergie qu’il faut, mais ce n’est pas ça qui sabote tous vos projets d’organisation.

Pour imager ce qui ne va pas; utilisons la course à pied; c’est comme si vous êtes un sprinteur et vous tentiez de courir un marathon.  Le sprinteur sait courir et il a les qualités et la force pour atteindre une grande vitesse sur une très courte distance, tandis que le marathonien, a de l’endurance et sait conserver son énergie pour toute la durée du marathon.  Si le sprinteur veut terminer un marathon, il devra modifier son approche, y aller par étapes et graduellement augmenter son endurance.  Malgré qu’il sache courir, il ne réussira pas à terminer un marathon, sans changer complètement sa façon de faire de la course à pieds.

Vous allez donc choisir une seule stratégie d’organisation (peu importe laquelle) et surtout NE PAS METTRE votre énergie sur la stratégie mais bien sur « me trouver des moyens pour l’intégrer dans votre routine quotidienne ».  Par exemple; je décide d’utiliser un agenda pour noter tous mes rendez-vous et choses à faire.  On ne met pas l’emphase sur l’agenda, ni sa forme ou sa couleur (en prendre un vieux que vous avez déjà ou un petit calepin), votre défi n’est pas d’être efficace avec votre agenda mais bien de trouver des façons d’encrer à votre routine, l’utilisation de l’agenda.

Mettez votre énergie sur;

  • toujours le remettre à la même place le soir
  • trouver la bonne place pour ne pas l’oublier
  • coller un rappel visuel (près de vos clés ou sur la porte) avant de quitter pour le travail
  • prendre l’habitude de l’apporter toujours avec soi
  • s’entrainer à noter mes rendez-vous au fur et à mesure

Si vous l’oubliez une journée, on ne remet pas en question tout le projet. On regarde plutôt si cet oubli est signe qu’il nous manque un rappel ou d’un changement à apporter dans notre routine quotidienne.

Béa

n.b. aimez, commentez et partagez!

Publicités

A propos Béatrice

Adulte TDAH, maman de 4 enfants TDAH (hyperactif, dyslexique, lunatique, trouble d'opposition & provocation, anxieux, syndrome Gilles de la Tourette, etc.)
Cet article, publié dans adulte & TDAH, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

30 commentaires pour Si c’était si simple de s’organiser…

  1. France dit :

    Comme je me reconnais!!! C’est EXACTEMENT moi!! Je veux tellement, j’essaie tellement mais ça n’aboutit jamais. Bref l’histoire de ma vie!!! Et comme mes enfants ne sont pas tombés loin du pommier ( TDAH et tout plein de compagnon!!!) c’est pas facile de ne pas leur inculquer mes « bonnes habitudes » . 🙂

    • Béatrice dit :

      Merci de ton commentaire France, c’est rassurant de savoir qu’on est pas seule! Mais c’est réellement possible de changer « l’histoire de sa vie ». Es tu capable de manger un éléphant tout entier? La réponse est oui… une bouchée à la fois et pas tout la même journée! Tu peux m’écrire en privé à pandamatawinie@hotmail.com et je pourrai mettre des solutions (dépersonnalisés) sous forme d’articles sur ce blog.

  2. Karine dit :

    Moi aussi je me reconnais beaucoup dans ça! Je veux… tellement, j’ai une volonté incroyable, je sais quoi faire, mais je ne sais pas COMMENT le faire et comment pour que ce soit efficace pour moi et que je persévère par la suite. C’est beau l’organisation, mais en même temps, c’est tellement abstrait pour moi.

    • Béatrice dit :

      Merci Karine. Les fonctions cognitives qui sont touchés par le TDAH expliquent cette difficulté à s’auto-motiver, à évaluer les meilleures options et à les appliquer adéquatement. C’est pourquoi, il faut absolument se trouver un mentor, un coach, un groupe de soutien tel que PANDA Lanaudière nord ou autre forme d’aide régulière « QUI CONNAIS LE TDAH » car l’approche doit être personnalisée et adaptée. Les trucs « pour tous » ne peuvent pas s’appliquer tel quel.

  3. Christine Roy dit :

    HIIIII c’est trop moi!!!! Je commence à apprendre à travailler avec un agenda.Je me suis acheté un tell intelligent dernierement.Avec le regroupement Chantal Tremblay, c’est une GRANDE aide.Maintenant, c’est d’apprendre à tous mettre en place:organisation,motivation…Alors, tous les trucs sont importants.C’est un travail de longue haleine!!!!

    • Béatrice dit :

      Merci Christine! Téléphone intelligent, agenda électronique ou papier… l’important c’est de trouver l’outil qui nous convient et qui colle à notre routine, notre style de vie… bref, celui qu’on arrive à maintenir.

  4. 🙂 On me fait toujours remarquer ma boulime d’achats : de sacs, de sacoches, de boîtes, de carnets, de cahiers… tous pour un usage spécifique et bien pensé, un système de rangement hyper super travaillé et vraiement raffiné. Comme me dit une de mes filles, papa, tu emportes ta maison !

    Le résultat c’est évidemment que j’ai à gérer des piles supplémentaires de cahiers, boîtes, sacoches, etc. Et que, au total, c’est toujours un gros tas décourageant.

    Merci de ton article rafraîchissant !
    F.

  5. Marie-Pier dit :

    Tellement bien dit, bien décrit !
    À 27 ans, je suis orthopédagogue à temps plein, étudiante à la maîtrise à temps plein, propriétaire d’une maison avec mon frère, lui aussi TDAH, étudiant à temps plein, pompier et travailleur… Ce n’est pas l’énergie qui manque, je vous l’assure ! Seulement que si vous saviez comment l’organisation d’une simple journée peut s’avérer une tâche inimaginable.
    Je me surprends moi-même à lui dire : « Organise-toi, n’oublie pas ton lunch, où est ton sac à dos… », à l’appeler alors qu’il doit être rendu seulement au coin de la rue pour lui dire : « Tu as laissé ta carte d’identité sur le comptoir, tu as oublié tes bottes pour le travail ce soir… »
    Et voilà, à mon tour, je prends mes affaires, je quitte pour le travail, sac à main, boîte à lunch, documents pour l’école et sac à dos pour l’université ce soir.
    8h00, assise dans mon bureau, je me surprends à téléphoner à ma mère pour qu’elle vienne me porter ma « bible », mon agenda dans lequel TOUT est écrit et que j’ai moi-même oublié sur mon bureau. Parce qu’avec l’horaire, il faut traîner l’agenda au travail, à la maison, à l’université, en cours à domicile et j’en passe !
    La journée n’est pas commencée, que déjà mon ordinateur est parsemé de 3-4 post-it pour ne pas oublier, pour me mettre des priorités. Voilà, 9h00 qui sonne ! Des élèves cognent à ma porte pour mille et une raisons ! Je suis si contente de les accueillir, de travailler pour eux, d’organiser ma journée selon leurs demandes, leurs besoins.
    Personne ne peut s’imaginer qu’à travers toute cette organisation, j’oublie mes clés dans les toilettes, je descends au secrétariat trois fois plutôt qu’une parce que j’oublie la véritable raison pour laquelle je m’y rendais… Quand j’imprime deux toutes petites pages pour qu’un élève remette sa production écrite à son enseignant, c’est à mon tour que le photocopieur tombe en panne ou manque de papier… Au repas, je brise un verre, je dois courir à la cafétéria parce que j’ai oublié de mettre des ustensiles dans ma boîte à lunch le matin… ou encore j’ouvre ma boîte à lunch pour m’apercevoir que j’ai oublié ma salade sur la tablette dans le frigo… Je me laisse 2-3 messages téléphoniques par jour à la maison pour ne pas oublier de faire corvée le soir venu.
    Arrive 16h00… Impossible de quitter, tout doit être en ordre pour le lendemain. Je range portables, dossiers, matériel, calculatrices, dictionnaires électroniques. J’écris dans tous les dossiers des élèves la rencontre de la journée.
    Je ne suis pas celle qui fait 8h30 à 16h30 avec deux pauses et une heure de dîner et j’en suis heureuse, parce que c’est mon choix ! Je suis celle qui entre à 7h30 ou 8h00 et qui termine à 17h00 ou 18h00 sans pause, en dinant avec les élèves pour expliquer Pythagore, les procédés explicatifs ou l’époque de la Nouvelle-France selon leurs incompréhensions, leurs besoins. Lorsque je quitte finalement le bureau, je dois chercher mes clés pour partir la voiture…
    Rendue à l’université, je m’aperçois que j’ai oublié mon travail sur le comptoir en quittant le matin… Je devrai donc l’envoyer par courriel à mon retour.
    Parmi toutes ces aventures, c’est moi qui échappe son cellulaire dans la toilette, qui recule dans la boîte aux lettres avec sa voiture, qui met un vêtement devant être lavé à la main dans la laveuse par mégarde, qui déchire son manteau neuf, qui part de la maison en chaussettes, qui échappe son appareil-photo par terre…
    Malgré tout, j’ai le plus beau métier du monde ! Ce que je fais, je le fais parce que j’aime ça et que j’ai de l’énergie à en revendre ! Mon cerveau est en constante stimulation, j’ai de la difficulté à dormir, aussi bien rentabiliser mon temps ! Parce que le TDAH, c’est aussi ça !
    À présent, je me surprends à défiler les pages Facebook, à lire des blogues sur les troubles d’apprentissages, sur le TDAH et à me laisser tenter… Alors que ça fait déjà 5h que mon travail final d’université devrait être commencé. Toute tâche moindrement divertissante est plus intéressante qu’un travail qui demande une attention et une concentration soutenue… Parce qu’en plus de l’hyperactivité, se concentrer de façon soutenue sur un travail pendant des heures est une exigence incroyable !
    J’apprivoise mon TDAH depuis quelques années déjà et j’essaie, au meilleur de mes connaissances et de mes expériences, d’outiller mes élèves afin qu’ils apprennent aussi à bien vivre avec leur différence !

    • Béatrice dit :

      Wow! quelle belle description du quotidien d’une personne TDAH, c’est étonnant comment nos journées se ressemble! Bienvenue sur ce blog! Si vous avez envie de rencontrer d’autres personnes comme vous, qui ont développer des trucs et des stratégies pour « survivre » vous pourriez vous joindre à un groupe de discussion. L’organisme PANDA Lanaudière nord tiens ce genre de soirées à Rawdon et à Joliette… informez-vous.

    • Marina dit :

      oh ben… Je découvre ce blog aujourd’hui, en suivant un lien sur celui du cheval à rayure… Je cherchais des infos pour mon fils que je soupçonne fortement d’être TDA (sans H). Je lis ce billet et y retrouve tellement de ces tentatives infructueuses que j’ai faites pour m’organiser… Puis je lis ce commentaire, et j’ai des frissons, presque les larmes aux yeux… Je ne fais pas le même métier, mais c’est tellement moi!… Ce que je prenais pour de l’étourderie (et de la gaucherie) chez moi serait donc un TDA(H)…??? Quel choc! Je risque de mettre du temps à digérer ça…
      Merci mille fois!

      • Béatrice dit :

        Le fait de se reconnaître en tout points, ne fait pas le diagnostic mais c’est une fichue de bonne piste pour aller investiguer plus loin. Plusieurs autres diagnostics présentent les mêmes symptômes alors il faut avoir une bonne évaluation afin d’éliminer les comportements qu’on a adopter au fil des années qui s’apparentent à un TDAH mais puisque dans 80% des cas s’expliquent par l’hérédité et que votre fils présente également des signes. Vous devriez consulter un médecin. Par contre, mis à part la médication, les autres stratégies et trucs peuvent être mis en place sans avoir de diagnostic de TDAH.

  6. kim dit :

    c est moi tout craché !!! mon fils a ete diagnostiqué tdah, et lors d une conference les specialistes disent que l un des parents l est aussi, pour mon cas je le confirme

    • Béatrice dit :

      Effectivement dans près de 80% des cas de TDAH l’hérédité serait en cause alors il y a de fortes chances qu’on retrouve un clone des comportements chez les parents, frères, soeur, grand-parents, oncles, tantes etc.

  7. angelyvan dit :

    whaou!!!!! C fou!!! C completement vrai!!!! et completement MOI…

    • Béatrice dit :

      hihihi, nous sommes beaucoup plus nombreux que l’on pense à avoir un TDAH, ce n’était tout simplement pas diagnostiqué chez les adultes jusqu’à tout récemment.

  8. Ping : TDA avec ou sans H - Le cheval à rayures

  9. un petit partage sur http://www.le-cheval-a-rayures.fr pour ce super blog 🙂

  10. Nadia dit :

    Merci!!!!
    Je viens de me comprendre en lisant cet article. C’est tellement, mais tellement ça! Combien de fois, encore aujourd’hui, je suis allée à la recherche DU cahier qui va faire que je vais enfin réussir à m’organiser (Il faut cependant réussir à franchir le pas de la porte, ce qui n’est pas chose aisée quand on tourne en rond dans l’appartement une chaussette à la main, la serviette encore sur la tête et qu’on se décide à faire la vaisselle, là là…).

  11. jouault dit :

    Aie oui c’est cela…je me reconnais absolument dans ma volonté de classer, ranger, archiver et mes achats intempestifs de boites en tous genre, de cahiers super beaux qui sont généralement remplis sur les premières pages, pour ensuite être oubliés car en dessous de piles, donc invisibles alors rachetés en x exemplaires ….puis retrouvés OH et puis zut que d’argent dépensé, que de fatigue à tenter m’y retrouver!!!mon fils est TDAH lui ait laissé 2 casiers dans la bibliothèque pour que ses affaires d’école soient visibles et sous la main! hum c’est maintenant 4/5 casiers d’occupés ! ou les feuilles se mélangent avec les classeurs, les journaux du jour! bref ! je vois bien que ce désordre « visible »est celui de de son « cerveau » en ébullition comme le mien! il est médicamenté, moi pas….

  12. Melissa dit :

    Wow….
    C’est la première fois que j’ai l’impression de me voir dans un miroir. En fait bien honnêtement .. j’ai des frissons en ce moment… Vous venez de me décrire.. j’en reviens juste pas!!!
    C’est presque un soulagement de lire ce que vous avez écrit!!!

    Merci 🙂

    • Béatrice dit :

      Je suis bien heureuse si mes propos vous aident. Il y a encore beaucoup trop d’adultes qui ignorent avoir le trouble du déficit de l’attention (avec ou sans hyperactivité) qui souffrent en silence, sans savoir pourquoi ils échouent 50% de ce qu’ils entreprenne! Vous n’êtes pas seule et de l’aide existe!

      • Mélissa dit :

        Oui 🙂
        L’ironie de la chose c’est que je suis éducatrice spécialisée! Après 2 échecs au collégials.. je suis allée chercher de l’aide en larmes au CLSC pour 2 ans plus tard réussir un DEC! Encore une fois , votre article m’a beaucoup touchée! 🙂

        Merci!

      • Béatrice dit :

        Merci à vous pour vos commentaires. Il est plus difficile de voir les difficultés ou d’aider les autres que soi-même, tout comme le médecin tardera à consulter un collègue. L’important est que vous avez été chercher de l’aide et votre expérience pourra en aider d’autres.

  13. Renée dit :

    Oh qu’il fait du bien cet article! Je me décrirais comme une poule pas de tête « organisée ». En fait, j’ai pleins d’idées que mes amies trouvent ingénieuses, j’arrive juste pas à les garder en place… Une chose à la fois…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s